Menu Fermer

Doom Patrol Saison 2 Episode 9 Review : Wax Patrol

En ce qui concerne les épisodes, Doom Patrol Saison 2 Episode 9 est solide. C’est passionnant, plein de conflits et de développements intrigants.

Mais ce n’est pas un final approprié, et cela n’a jamais été prévu. Les arrêts de COVID-19 ont fait que le dixième épisode de la saison n’a jamais été achevé, et celui-ci est devenu le dernier épisode d’une saison déjà plus courte.

Alors que la plupart des épisodes de cette saison ont été répartis entre les histoires de chacun des six membres de l’équipe, celui-ci parvient à rassembler la plupart des personnages principaux pour un conflit ciblé tout en traitant de leurs problèmes individuels.

La victime est Jane, dont la conscience est piégée dans le puits du métro, poussé par Miranda à la fin de Doom Patrol Saison 2 Episode 8.

Pendant qu’elle flotte dans le coin, sans se noyer (parce que le métro est encore une construction), les événements qui ont conduit Miranda à descendre dans le puits se déroulent dans des souvenirs qui lui reviennent en mémoire.

Et c’est assez idyllique pour commencer. Je vois comment Miranda pourrait être considérée comme la mieux placée pour défendre les intérêts de Kay, alors qu’elle s’est échappée de leur père et s’est ensuite fait une vie agréable et normale en ville.

Le plus révélateur a été le commentaire de John selon lequel tous ses amis « aiment » Miranda. La réponse de Miranda est un Han Soloesque, « Je sais », et je crois que cela révèle le modus operandi de Miranda. Elle a besoin d’être aimée.

Aujourd’hui encore, ses interactions avec le reste de la Doom Patrol sont telles qu’elle fait en sorte que les autres se sentent mieux, réconfortés, pris en charge.

Et cela a peut-être commencé avec John et sa courtisane hippie.

Tu es comme un chat, tu sais ça ? Mystérieux. On ne peut pas dire si on veut quelqu’un pour le caresser ou pour le gratter.

John

Lien permanent : Tu es comme un chat, tu sais ça ? Mystérieux. On ne peut pas dire si on veut quelqu’un pour les caresses ou…

Ajouté le 30 juillet 2020

Il est vrai qu’elle ne partage évidemment pas tout sur son enfance et les doubles avec lui, et c’est probablement en partie parce qu’elle veut qu’il l’aime.

Elle passe beaucoup de temps à rassurer les autres, après tout, à les calmer et à les contraindre comme John l’a fait avec elle au début.

Miranda : Est-ce que ça marche sur les autres filles ? John : Est-ce que ça marche sur vous ?

Lien permanent : Est-ce que ça marche sur vous ?

Ajouté le 30 juillet 2020

Alors… cela me fait penser à la question que Kay a posée à « Miranda » à la fin. Si l’alter ego qui a émergé du puits n’est pas Miranda, qui pourrait-elle être ?

Ma théorie est qu’elle est un nouvel alter ego, né du désir de Miranda d’être normale et aimée.

Miranda 2.0 est tout ce qu’était Miranda à la différence près qu’elle ne veut pas être la première d’un collectif d’altères. Elle ne veut pas prendre soin de Kay. Elle veut être la SEULE personnalité.

Et si cela signifie jeter tous les autres dans le puits (Kay aussi ?), ce trou spécifique dans le sol est sur le point de devenir très fréquenté.

En revanche, Jane n’a jamais voulu accueillir personne d’autre que Kay. Comme elle n’a pas les souvenirs traumatisants des autres personnalités, elle se tourne vers elles pour avoir un retour d’information, mais comme elle est la seule à avoir le sens des compétences de la vie réelle, elle a été la première à s’adresser au collectif.

Bande d’enfoirés. Vous ne connaissez rien à l’amour. Pas un seul d’entre vous. La merde qui s’est passée ce soir ? Cette scène ? Il ne s’agit pas d’amour ou de liberté. C’est juste plus de contrôle cuisiné par des hommes comme ce connard. Ils gardent le contrôle et continuent de prendre aux salopes ignorantes. Et on les laisse faire parce qu’on s’est fait avoir en croyant que c’est un putain de choix ! Je ne sais pas ce qui est le pire dans cette boîte à merde. Les petits connards de perdants ? Ou tous les moutons qui s’ouvrent pour eux parce que vous avez peur. Et vide.

Jane

Lien permanent : Bande d’enfoirés. Vous ne connaissez rien à l’amour. Pas un seul d’entre vous. La merde qui est arrivée…

Ajouté le 30 juillet 2020

Dès l’instant où elle apparaît comme un alter ego, son attitude envers son entourage est une vérité brutale, une diplomatie et un tact de merde. Son objectif a toujours été la survie du groupe, ce qui peut expliquer pourquoi elle ne s’est pas noyée comme les autres doubles l’ont fait dans le puits.

Pendant ce temps, Dorothy, l’autre personnage aux multiples entités vivant dans sa tête, connaît un début de puberté difficile.

Je continue à blâmer Niles pour tout cela. Je ne sais pas si la mère de Dorothy a choisi de l’élever seule ou si Niles est resté à l’écart pour leur sécurité, mais quelle que soit la raison, il a délibérément ignoré comment protéger et préparer leur enfant.

Si tendre la main à la mère de Dorothy a toujours été une option, alors diable n’est-il pas allé la voir dès qu’il est apparu que les souhaits de Dorothy étaient dangereux ? Pourquoi avoir attendu que le fabricant de bougies soit sur le point de faire son apparition dans le monde, à pleine puissance ?

Ecoutez-moi. Vous ne pouvez pas le battre. Regarde les autres. Regardez comment il les a détruits. Quelle chance pensez-vous qu’une petite fille a ? Ne fais pas ça, Dorothy. Je t’en supplie.

Niles

Lien permanent : Ecoutez-moi. Vous ne pouvez pas le battre. Regarde les autres. Regardez comment il les a détruits. Que…

Ajouté le 30 juillet 2020

Et puis il y a le fait qu’il n’a absolument aucune confiance dans les capacités de sa fille ou dans les pouvoirs dont sa lignée (du côté de sa mère) l’a imprégnée.

Et si elle n’a aucune chance dans ce combat, à qui la faute, Niles ?

De l’équipe de cire, Larry est le seul qui ne bénéficie pas d’un traitement d’ami imaginaire (puisqu’il admet n’en avoir jamais eu) et, par conséquent, est zappé sans cérémonie et sans aucun préambule.

La bataille de Cliff avec le camp biblique Jésus est tout simplement trop Cliff.

Cliff : Jésus ? Jésus : Hé Cliffy, espèce de merde. Cliff : C’est quoi ce bordel ? Tu étais mon ami imaginaire pendant un été au camp biblique. Jésus : Ouais, puis tu as abandonné mon cul. Cliff : Attends, Jésus. Je viens en paix. Peut-être qu’on peut en parler ? Jésus : Tu crois que j’en ai quelque chose à foutre de tout ce que tu as à dire maintenant, Cliff ? Je suis ici pour en finir avec toi.

Lien permanent : Tu crois que j’en ai quelque chose à foutre de ce que tu dis maintenant, Cliff ? Je suis…

Ajouté le 30 juillet 2020

Oui, il a l’occasion de verbaliser certains des problèmes d’abandon qu’il a à propos de son père, ce qui a probablement alimenté sa propre insécurité quant au fait d’être père lui-même, mais se faire botter le cul par un Fils de Dieu en colère est quelque chose que l’on ne voit pas si souvent.

Cliff : Alors, c’est tout ? Le chef gagne ? Encore ? Vic : Il ne s’agit pas du Chef. C’est à propos de Dorothy. Cliff : Et, pour moi, c’est à propos de Clara. J’ai aussi une fille. Il est responsable de la vie qu’il a foutue en l’air. Je suis responsable de la vie que j’ai foutue en l’air. Je vais réparer la mienne.

Lien permanent : Et, pour moi, il s’agit de Clara. J’ai aussi une fille. Il est responsable de la vie qu’il a baisée…

Ajouté le 30 juillet 2020

Et il en a naturellement marre de perdre des occasions de réparer ses erreurs parentales pour pouvoir aider Niles à s’en sortir.

Pendant ce temps, Rita règle ses problèmes de maman en faisant des claquettes avec Roxy, une poupée de papier collée qui lui sert essentiellement de tableau de vision d’enfance.

Il est révélateur que Rita ait vu Roxy comme une mère porteuse pour sa mère, ayant utilisé les yeux de sa mère pour créer le visage de Roxy. Rejeter Roxy équivalait à rejeter les actions de sa mère.

Le fait que Rita ait été capable de tenir tête à Roxy, même en vantant ses capacités d’Elasti-girl, indique que Rita a peut-être en fait beaucoup grandi depuis ses jours plus orientés vers les blobs.

Que se passe-t-il ici ? Je suppose que vous allez, quoi, m’attaquer ? Essayer de m’arracher un membre après l’autre ? Je dois vous avertir que j’ai certaines capacités maintenant, des capacités que je ne possédais pas quand j’étais enfant. Des capacités extensibles. Des capacités de tacheté. C’est vraiment quelque chose.

Rita

Lien permanent : Que se passe-t-il ici ? Je suppose que vous allez, quoi, m’attaquer ? Essayer de m’arracher un membre de…

Ajouté le 30 juillet 2020

De bien des manières étranges, la punition du Bougeur pour les amis de Dorothy a été précédée d’une thérapie dont ils ont tous eu besoin cette saison.

L’ami imaginaire de Vic, Cowboy Doctor, est vraiment le plus freudien puisqu’il ressemble exactement au père de Vic, Silas Stone.

Cowboy Doctor – plus que les autres amis imaginaires – est bien plus conscient de son rôle dans la vie de Vic.

Vic : Comment se fait-il que vous soyez encore là ? Docteur Cowboy : Eh bien, je pense que c’est parce que je suis dans votre imagination

Lien permanent : Eh bien, je pense que c’est parce que je suis dans votre imagination

Ajouté le 30 juillet 2020

Même se faire tirer dessus ne le ralentit pas.

Il est là pour être la section des encouragements de Vic, une figure paternelle qui le soutient quelle que soit l’asinine de ses décisions.

Vic : Je veux un conseil. Cowboy Doctor : Non, monsieur. C’est à ça que sert ton père. Conseils, critiques, jugement. Non, tu m’as fait pour l’affirmation. Vic : Ce n’est pas vrai. Cowboy Doctor : Si, c’est vrai. Quoi que tu fasses, je suis là pour te taper dans le dos et te dire « Yee-ha ! » donc… yee-ha, Vic ! Tu as laissé un tueur en liberté. Mais bon, si vous êtes d’accord, moi aussi.

Lien permanent : Bien sûr que si. Quoi que vous fassiez, je suis là pour vous taper dans le dos et vous dire « Yee-ha ! » donc… yee-ha,…

Ajouté le 30 juillet 2020

Et cette prise de conscience touche Vic juste avant qu’il ne s’épile lui aussi.

C’est peut-être là le but de la vengeance de Candlemaker. Il leur fournit à tous ces grandes idées et ces percées, juste pour les mettre en suspension dans la cire afin de prouver que cela ne fait pas de différence.

Nous nous retrouvons donc avec tous les héros intrépides coincés dans des circonstances difficiles, la petite Dorothy fouettée dans un feu mystique, et Niles pleurant des larmes inutiles.

C’était un excellent avant-dernier épisode et un final suprêmement frustrant.

Faites-moi une faveur et envoyez des ondes positives aux pouvoirs en place pour qu’une annonce de renouvellement soit bientôt faite car, pour ma part, j’aimerais VRAIMENT voir ce qui se passera ensuite.

Je suis presque sûr que vous le feriez aussi, mais faites-moi savoir dans les commentaires si je me trompe.

La deuxième saison a-t-elle fonctionné pour vous ?

Ou bien les différentes aventures se sont-elles révélées trop disparates et déroutantes ?

L’émission mérite-t-elle d’être renouvelée ?


Voir le diaporama : Tableau de bord du renouvellement de la télévision : Qu’est-ce qui est annulé ? Qu’est-ce qui est renouvelé ?

Cet article a été rédigé par Diana Keng et traduit par LesBoxTV.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesBoxTV.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.