Menu Fermer

The Plot Against America Saison 1 Episode 1 Revue : Fascisme rampant

Les génies de la création David Simon et Ed Burns ont encore frappé l’or de la réflexion.

Cette fois, Simon et Burns se sont attaqués à la xénophobie et au fascisme en commençant par&nbsp ;The Plot Against America Saison 1 Episode 1.

Non, la mini-série de six épisodes de HBO ne se déroule pas dans l’Amérique de Donald Trump (bien qu’elle puisse certainement l’être). Cependant, il est clair que cette allégorie vise une Amérique moderne divisée.

La série, basée sur le roman du même nom de Philip Roth, se déroule dans une Amérique alternative, où le héros aviateur Charles Lindbergh monte une plate-forme isolationniste et fasciste pour la présidence en 1940.

L’histoire est effectivement racontée à travers les expériences d’une famille juive qui commence à profiter de sa vie à Newark, N.J.

Conflicted Man - The Plot Against America Season 1 Episode 1

Herman Levin, un agent d’assurance, était le chef de famille et vivait le rêve américain. Il venait de&nbsp ; se voir offrir une promotion au travail, et envisageait l’idée de déménager sa famille dans une maison individuelle dans un quartier en pleine ascension.

Herman, naïvement il se trouve, se considérait comme un Américain qui se trouve être juif.

Les téléspectateurs et lui ont vite été désabusés de cette notion, car les Lévins leur ont lancé des insultes infâmes depuis un bar allemand alors qu’ils rentraient chez eux après une chasse à l’homme.

C’était la première des nombreuses scènes illustrant la façon dont les Lévins vivaient dans une charmante bulle ethnique, les protégeant de ceux qui les considéraient comme différents.

On s’attendrait à un certain calme de la part de Philip, 10 ans, qui ne comprenait pas les propos furieux tenus par Herman, ses voisins, les étrangers et les gens à la radio.

Brotherly Mission - The Plot Against America Season 1 Episode 1

Son frère adolescent Sandy n’a pas été d’une grande aide. Bien que Sandy ne l’admette jamais, il ne savait pas non plus comment leur monde changeait.

Seule la mère Bess comprenait. Elle a grandi dans l’ostracisme social en faisant partie de la seule famille juive de son quartier. Elle ne voulait pas faire éclater la bulle de son mari, mais elle ne voulait pas non plus que ses garçons vivent ce qu’elle avait vécu.

Zoé Kazan est une révélation dans le rôle de Bess, faisant valoir ses arguments subtilement en quelques mots ou d’un coup d’œil, gérant son ménage tout en essayant de s’occuper également de sa sœur Evelyn, célibataire, et de sa mère qui souffrait de démence.

Bess veut la maison en banlieue, pour pouvoir accueillir sa mère et permettre à Evelyn de vivre enfin sa propre vie. Mais ceux qui vivent en banlieue ne veulent pas de Bess et de ses semblables.

Le message ici est que l’assimilation aux États-Unis a toujours été une lutte multigénérationnelle. On ne peut pas accepter « votre espèce » tant qu’il n’y a pas quelqu’un de nouveau contre qui se plaindre.

Mother to All - The Plot Against America Season 1 Episode 1

Le plus difficile pour les Levins d’accepter que l’homme qui pointait du doigt les Juifs était le héros de l’Amérique, l’aviateur Charles Lindbergh.

En réalité, Lindbergh était un isolationniste et est devenu le porte-parole de la Première Commission américaine anti-interventionniste.

Comme on l’a entendu à la radio dans le salon de Levin, Lindbergh a bien prononcé un discours dans lequel il a blâmé les Britanniques, les Juifs et l’administration Roosevelt pour avoir fait pression en faveur d’une intervention américaine dans la Seconde Guerre mondiale.

La question de savoir si Lindbergh était un sympathisant des nazis a longtemps été débattue par les historiens. Cependant, ses efforts pour retarder l’entrée des Américains dans la guerre ont joué en faveur d’Hitler.

Le Lindbergh dans The Plot Against America est allé au-delà de l’idéalisme bien intentionné pour devenir un politicien rusé, donnant aux juifs ce qu’ils voulaient.

Listening to Fascism - The Plot Against America Season 1 Episode 1

Comme Herman s’est exclamé lors du discours de Lindbergh, « Il donne de la viande rouge à sa base ».

Hmm, ça me semble familier. Mais personne n’a jamais accusé Simon et Burns de subtilité. S’il faut un marteau pour attirer l’attention des téléspectateurs, qu’il en soit ainsi.

Tout comme aujourd’hui, les personnes sortant de la Dépression étaient plus soucieuses de prendre soin d’elles-mêmes et des leurs et n’étaient pas si inquiètes des masses sans visage écrasées par la machine de guerre nazie.

Tous les voisins d’Herman n’étaient pas en désaccord avec l’isolationnisme de Lindbergh, même lorsqu’il en faisait l’une de ses cibles. Même Sandy, plutôt que de mettre au rebut ses dessins de Lindbergh, travaillait encore à en terminer un en secret.

Serait-il donc étonnant que d’autres Américains, cherchant quelqu’un à blâmer pour leurs problèmes, s’accrochent à l’isolationnisme de Lindbergh et le mettent éventuellement aux commandes ?

Sisterly Love - The Plot Against America Season 1 Episode 1

Les cinéastes ont fait un usage efficace d’images d’actualités authentiques, contribuant à rattraper les faibles historiquement sur une guerre dont peu de gens sont conscients ;

Avec peu de correspondants à l’étranger, les actualités ont permis aux Américains de se rattraper sur les combats au loin, un peu comme l’ont fait Herman et Shepsie dans cet épisode.

Ce ne serait pas une production de Simon and Burns sans la politique au premier plan. Mais comme ils l’ont montré dans le chef-d’œuvre The Wire et Generation Kill, les portraits bien dessinés sont une autre de leurs signatures.

Poursuivant son retour, Winona Ryder suit Choses étrangesJoyce avec la giroflée Evelyn, qui a passé sa jeunesse à s’occuper de sa mère défaillante, pour découvrir qu’elle n’est plus aussi désirable qu’elle l’était.

Wayward Heart - The Plot Against America Season 1 Episode 1

Après avoir découvert qu’elle était une maîtresse au lieu d’une future Madame, elle a largué son beau-père italien marié. Puis elle a fait une rencontre mignonne avec un rabbin charismatique. John Turturro est toujours bon, il sera donc intriguant de voir comment cette relation fonctionne.

L’acteur irlandais Robert Boyle brille dans le rôle d’Alvin, le cousin orphelin que les Levin ont recueilli. Herman se heurte souvent à Alvin, l’un des jeunes hommes en colère qui se retrouve avec peu d’options dans le rôle de La Dépression s’éternise.&nbsp ;

Il ne serait pas difficile de voir Alvin s’engager dans la guerre. Il pourrait tout aussi bien être productif avec cette colère.

Il promet d’être pénible de voir comment la fiction s’écarte de l’histoire dans les prochains épisodes.

Frank Discussion - The Plot Against America Season 1 Episode 1

Quel est votre personnage préféré ?

Simon et Burns étaient-ils trop subtils pour vous ?

Cela pourrait-il vraiment se produire ?

Commentaire ci-dessous.


Voir le diaporama : 17 Endgame « Ships We Love with Endings We Hate

Cet article a été rédigé par Dale McGarrigle et traduit par LesBoxTV.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesBoxTV.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.